Skip to content

LE MONUMENT AUX MORTS DE LARUNS

Décidé en 1920, les plans définitifs du monument et les devis sont approuvés par le conseil municipal, par la rédaction puis l’approbation d’un cahier des charges précis, le 4 février 1924.

La construction du monuments aux morts de Laruns débute alors.

Placé dans le jardin du château des mines, il est entouré d’un jardin public réalisé autour de lui afin de le mettre en valeur.

Sculpté par Albert Jouanneault et inauguré le 9 novembre 1924, le monument représente le retour d’un soldat.

Placé en position élevée, marque de la supériorité du devoir patriotique, le « Poilu » incarne l’unité du pays, alors que la femme et l’enfant, en costumes traditionnels de la vallée d’Ossau, affirment fièrement les origines béarnaises des trois personnages. La symbolique de la mort au combat (croix casquée), de la gloire et de l’éternité du souvenir (palmes), de la victoire (couronne de lauriers) ont vocation à sublimer le deuil.

L’inscription des noms relève de l’hommage républicain.

LE MONUMENT APRES SA RENOVATION

LE SCULPTEUR

A. JOUANNEAULT

Albert Constant Jouanneault est né à Saumur en juin 1888. Ancien poilu et sculpteur de métier, il reçoit un grand nombre de commande de monuments qu’il exécute dans un style standardisé, ou de façon unique. Il est aussi l’auteur des monuments aux morts de Bielle, Eauze, Fontevrault…

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, Jouanneault rejoint la Résistance et est fait prisonnier en 1943. Il décède en 1944 à Buchenwald. 

Albert Jouanneault, à droite sur la photo. - Copyright@DR

HISTORIQUE

Le conseil municipal a choisi un modèle particulier. Sur un piédestal en marbre d’Arudy réalisé par Sylvestre Sanchette, se dresse un Poilu en uniforme, fusil aux pieds et drapeau à la main, avec ses pieds une ossaloise en costume traditionnel et son enfant. L’emplacement offre une vue dégagée sur les Pyrénées donnant ainsi l’impression que le Poilu descend d’une estive. Les détails, notamment du costume traditionnel féminin sont précis et bien mis en valeur. La femme tient une palme, symbole de paix, et l’enfant une couronne de lauriers pour la vertu civique et la force.

Constitué de bronze en grand majorité, de marbre et de pierre d’Arudy, le monuments aux morts est un projet qui a coûté 55 000 francs de l’époque, ce qui représente un budget conséquent, sans compter l’achat d’un terrain spécifique.

LA RENOVATION MAI 2021

De mai à juillet 2021, le monument aux morts de Laruns a fait l’objet d’une rénovation complète : nettoyage par aérogommage,  réfection des plaques portant les noms des morts pour la France, création des éclairages et aménagements extérieurs.

L’ensemble des travaux et la restitution du travail des élèves de la première et seconde année seront mis en avant lors de la cérémonie du 11 novembre 2021. 

INAUGURATION DU MONUMENT

Dimanche 9 novembre 1924

Inauguration du monument aux morts de Laruns

cérémonie du 8 mai 2021

cérémonie 8 mai - 2021

LE PROJET COLLEGIEN

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Nam at finibus diam. Aliquam et fermentum metus. Phasellus viverra urna a lacus interdum pretium. Maecenas euismod nec sem quis finibus. Nunc nunc leo, pharetra eget sapien eu, tincidunt dignissim purus. Orci varius natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus. Vivamus vel lorem nec dolor tristique lobortis. 

BIOGRAPHIES DES MORTS POUR LA FRANCE DE LARUNS

Historique du monument

En séance publique du 10 septembre 1918

Sous la présidence de M Bonnet, Maire de Lombers, et sur proposition de M Mottes, Adjoint du Maire, il est proposé d’inscrire un budget :
« pour l’achat de plaques commémoratives à placer soit à l’église soit à la mairie et pour l’érection d’un monument commémoratif en l’honneur des militaires morts au Champ d’Honneur ou victimes de cette guerre, afin que leur mémoire soit honorée et perpétrée par les générations futures qui devront ainsi se rappeler du sacrifice de la vie de leurs devanciers, à qui, ils devront leur tranquillité dans la paix universelle…»

En séance publique du 04 janvier 1920

L’assemblée désigne une commission spéciale pour la souscription… :
Pour la paroisse de Lombers un groupe de demoiselles du village et environs, et des conseillers municipaux : Mlles Cavailles, Bataille, Culie, Souloumiac, Viguier, Magne et Frezouls qui avec MM Viguier Benjamin, Viguier Justin, Carayon et Causse ;
Pour la section de St Pierre : M le docteur Sicard, M Causse et Mme Vidal ;
Pour St Sernin M Vaysse Mamert, M Fontaine Melchior ;
A Loulmié la Viaule et environs : M Pomarede et M Basseguy Pierre.

En séance publique du 05 avril 1920

Le plan du Monument aux Morts :
« A l’unanimité, le conseil décide d’adopter ce plan qui pourra être consulté, sous peu, à la mairie et invite M le Maire à en hâter la construction »

En séance publique du 16 mars 1919

« Le conseil municipal, après examen du modèle soumis à son appréciation, décide, à l’unanimité des membres présents d’accepter le projet pour l’achat des plaques en marbre… ».
En séance publique du 31 août de la même année, M Mottes, Adjoint du Maire, conseille d’ajourner ce le projet d’érection d’un monument car : « Ce projet, dit-il, ne peut-être réaliser avant les élections… la majorité des conseillers se rangent à son avis »

En séance publique du 18 janvier 1920

« A ce propos de l’emplacement, plusieurs familles en souscrivant, ont manifesté le désir qu’il fût mis sur la place de Lombers, estimant que ce monument étant communal doit être placé sur la place publique »

En séance publique du 19 septembre 1920

« M le Maire expose qu’il a fait venir M Dauzats serrurier, pour s’entendre avec lui sur le choix définitif d’une clôture pour le Monument aux Morts… »
« Sur la proposition de M Bataille, le conseil municipal décide d’adresser au Ministère de la Guerre une demande de trophées destinés à être placés autour du Monument… »

En séance publique du 21 décembre 1919

Sous la présidence nouvelle de M ROQUELAURE, Maire de Lombers, M le Maire de Lombers expose « Qu’il serait d’avis de reprendre le projet de construction d’un monument… puis de l’édifier sur la petite place de l’église… il décide aussi qu’une souscription publique sera faite dans le but de réduire la dépense… »

En séance publique du 29 février 1920

Projet d’inauguration du Monument : « On décide à l’unanimité de désigner une commission spéciale d’anciens combattants qui, de concert avec le conseil municipal, s’occupera de l’organisation générale de cette journée, afin d’y donner tout l’éclat de solennité possible… Sont désignés à cet effet : MM le docteur Sicard, Causse, Viguier Justin, Carel et Magne, conseillers municipaux, MM Roquelaure Harold, Basseguier Pierre, Antony Albert, Palaffre François, Cabal Elie, Cavailles Eugène et Viguier Albert, anciens combattants » Une croix de guerre, en bronze de préférence sera acheté à Toulouse.

En séance publique du 07 novembre 1920

« Le devis s’élève à la somme de 14700 francs… » L’assemblée vote définitivement les fonds manquants et approuve les pièces du projet.

Le Monument aux Morts de Lombers sera inauguré le dimanche 24 avril 1921.

Connexion

Veuillez entrer le nom d’utilisateur qui vous a été fourni ainsi que le mot de passe associé